Une aide pour l’embauche des jeunes

  • 28 août 2020
  • Social
nos outils

Dans le contexte de la crise sanitaire du Coronavirus COVID-19, le Gouvernement a présenté le 23 juillet 2020 un plan de soutien massif à l’emploi des jeunes. Ce plan, doté d’une enveloppe de 6,5 milliards d’euros, comprend notamment :

Une aide de 4.000 € (en terme de compensation de charges) pour tout jeune recruté entre août 2020 et janvier 2021

Ce dispositif concerne les salariés qui remplissent les conditions suivantes :

  • Être âgé de moins de 26 ans
  • Percevoir une rémunération brute inférieure ou à soit 3.078,90 € maximum (valeur 2020).

Ces conditions s’apprécient à la date de conclusion du contrat.

Les conditions cumulatives suivantes doivent être remplies afin de bénéficier de l’aide :

  • Embauche en CDI ou CDD d’une durée d’au moins 3 mois,
  • La date de conclusion du contrat est comprise entre le 1er août 2020 et le 31 janvier 2021,
  • L’employeur est à jour de ses obligations déclaratives et de paiement à l’égard de l’administration fiscale et des organismes de recouvrement des cotisations et des contributions de sécurité sociale ou d’assurance chômage,
  • L’employeur ne bénéficie pas d’une autre aide de l’Etat à l’insertion, à l’accès ou au retour à l’emploi versée au titre du salarié concerné,
  • L’employeur ne doit pas avoir procédé à un licenciement pour motif économique sur le poste concerné par l’aide depuis le 1er janvier 2020,
  • Le salarié ne doit pas avoir appartenu aux effectifs de l’employeur à compter du 1er août 2020 au titre d’un contrat n’ayant pas ouvert droit au bénéfice de l’aide,
  • Le salarié doit être sous contrat de travail pendant au moins 3 mois à compter du premier jour d’exécution du contrat.

Le montant de l’aide est égal à 4.000 € maximum pour un même salarié à compter du premier jour d’exécution du contrat de travail.

Une prime pour favoriser l’apprentissage et les contrats de professionnalisation

Il s’agit d’une aide exceptionnelle de 5.000 € ou 8.000 € par contrat préparant à un diplôme ou un titre de niveau master ou inférieur, signé entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021, sans condition sur le nombre d’apprentis pour les entreprises de moins de 250 salariés.

Actuariel Expertise 2021 | Tous droits réservés | Mentions légales | Politique de confidentialité